Navigation menu

Examens de laboratoire (prise de sang) avant un traitement oncologique

Qu’est-ce que c’est?

Une prise de sang est planifiée avant chaque séance de traitement, que ce soit pour une chimiothérapie ou une immunothérapie. Cet examen peut aussi être prescrit entre deux séances ou dans le cadre d’un suivi oncologique après un traitement. Les résultats permettent au médecin d’évaluer la tolérance au traitement, et d’en adapter les doses si nécessaire.

Les analyses sanguines comprennent dans la plupart des cas:

  • l’hémogramme: analyse de la quantité et la qualité des globules blancs, globules rouges et plaquettes présents dans le sang
  • la chimie sanguine: analyse du sang passé par les reins et le foie, et éventuellement analyse des sels minéraux (sodium, potassium, calcium et magnésium, par exemple).

Les analyses sanguines peuvent également comprendre:

  • une analyse de l’hémostase (capacité à arrêter un saignement en cas de blessure, par exemple)
  • des sérologies virales (détection d’anticorps spécifiques présents dans le sang suite à une infection)
  • un contrôle du fonctionnement de la glande thyroïde.

Ces analyses complémentaires servent à plusieurs fins:

  • l’hémostase et le taux des plaquettes sont requis avant une intervention chirurgicale, y compris la pose d’une sonde d’alimentation ou d’une chambre implantable (port-à-cath ou PAC, un boîtier placé sous la peau pour les injections veineuses)
  • les sérologies ont pour le but de dépister les hépatites virales et le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH), en particulier avant de débuter une immunothérapie
  • un contrôle de la fonction thyroïdienne est effectué, en particulier chez les patients bénéficiant d’une radiothérapie au niveau du cou, et chez les patients traités par immunothérapie.

Les patient-e-s traité-e-s par une chimiothérapie de fluoropyrimidines (5-fluorouracile, capécitabine) bénéficient également d’une prise de sang pour le dépistage du déficit en dihydropyrimidine deshydrogénase (DPD).