Navigation menu

Chirurgie des tumeurs des glandes salivaires

Qu'est-ce que c'est?

Selon le type et l’étendue de la tumeur des glandes salivaires, un traitement chirurgical vous est proposé. Celui-ci consiste à retirer la tumeur, avec une partie ou la totalité de la glande salivaire qui contient la tumeur. Il faut également souvent retirer les ganglions du cou, car ils peuvent contenir des cellules de cancer. Cela s’effectue lors de la même opération.

La chirurgie de la glande parotide et de la glande sous-maxillaire sont décrites ici de manière générale. Les détails sont discutés directement avec le ou la chirurgien-ne qui vous reçoit en consultation.

Parotidectomie

La parotidectomie est l’ablation totale ou partielle de la glande parotide. Cette glande est située sous le lobe de l'oreille, derrière la mâchoire. Son rôle est de produire de la salive, mais son ablation n’entraîne pas un manque de salive vu la présence de nombreuses autres glandes salivaires.

L'incision cutanée est située juste en avant de l'oreille, puis sous le lobe, pour se prolonger sur quelques centimètres au niveau du cou.

Une étape clé de la chirurgie est le repérage et la dissection des branches du nerf facial (nerf responsable de la motricité du visage). Cela permet d'enlever la tumeur, et le tissu glandulaire qui l'entoure, en minimisant le risque d'abîmer ce nerf.

Sous-maxillectomie

La sous-maxillectomie est l’ablation totale de la glande sous-maxillaire (sous-mandibulaire). Cette glande est située sous la partie horizontale de la mandibule, dans la partie haute du cou. Son rôle est de produire de la salive, mais son ablation n’entraîne pas un manque de salive vu la présence de nombreuses autres glandes salivaires.

Une courte incision cutanée est nécessaire au niveau de la glande, mais elle reste souvent dissimulée par des plis de la peau déjà existants.

Quel déroulement?

De manière générale, la chirurgie des glandes salivaires s’effectue durant une courte hospitalisation. Selon l’heure de l’opération, vous êtes hospitalisé-e soit la veille, soit le jour opératoire.

L’intervention s’effectue en anesthésie générale et dure entre 2 et 5 heures selon l’étendue de la chirurgie. A la fin de l’intervention, le ou la chirurgien-ne met en place un petit drain qui permet d’évacuer les sécrétions sanguines, afin d’éviter un hématome. Le drain est retiré généralement entre 1 à 3 jours après l’intervention.